fbpx

Après Manuel Valls à Barcelone, le député Meyer Habib se présente à Netanya en Israël

Après Manuel Valls à Barcelone, le député Meyer Habib se présente à Netanya en Israël

L’exode des députés français semble en n’être qu’à ses débuts. Après Manuel Valls qui abandonne son poste à l’Assemblée Nationale française, d’autres députés bi-nationaux semblent y réfléchir sérieusement. Alors que Mounir Mahjoubi, député LREM, cherche déjà une porte de sortie à la mairie de Casablanca, c’est le député Meyer Habib, à la guitare sensuelle et à la voix de velours, qui s’est déclaré. Il briguera la mairie de la cité balnéaire de Netanya en Israël.

Meyer Habib en concert et en campagne.

Le député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger semblé décidé à changer de casquette. Il faut dire que la ville de Netanya l’a déjà adopté, et il le sait. Sa popularité est indéniable parmi les habitants francophones de la ville.

En campagne sur le Kikar de Netanya, M. Habib donne de la voix pour gagner des voix.

« La campagne des municipales sera sans doute plus simple pour moi, admet le député français, j’ai quelques accords de guitares d’avance, et au lieu d’avoir à parcourir toute la ville, j’ai juste a me mettre sur le Kikar. »

Le fameux « Kikar » est cette place de la ville où se concentrent les francophones qui y ont recréés une ambiance judéo-tunisienne particulièrement pittoresque et colorée. Les « frérots » fusent des discussions ainsi que les « Sur la Torah d’Israël, je te jure ». Meyer Habib s’y sent déjà chez lui.

Les sondages lui créditent exactement 55,55% des voix. Certainement un signe.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.