fbpx

Explosion à Beyrouth : le Mossad déçu de ne pas être accusé par le Liban

Explosion à Beyrouth : le Mossad déçu de ne pas être accusé par le Liban

Après la double explosion à Beyrouth, les autorités israéliennes, et plus particulièrement ses services secrets, ont manifesté leur surprise de ne pas être pointé du doigt par les responsables libanais. Un espoir pour la paix ?

Le Mossad et l’armée israélienne étaient sur le qui-vive après la déflagration ayant éventré le port de Beyrouth et scarifié la capitale libanaise. Il n’en fut rien. Un triste accident industriel en serait la cause selon toutes les sources.

Pour Yossi Cohen, directeur de l’agence de renseignements israélien, c’est une déception : « Le fait même que nous ne soyons même plus suspectés est peut-être l’indice que nous ne faisons plus peur à nos ennemis. Ça craint ! »

Au Liban, un responsable du Hezbollah va dans le même sens : « Jamais nous ne laisserons croire que l’entité sioniste soit capable de faire exploser la plus grosse détonation du Moyen-Orient, y’a que nous pour ça ! »

Leave a Reply

Your email address will not be published.