fbpx

Faurisson meurt après une fuite de gaz qu’il avait niée

Faurisson meurt après une fuite de gaz qu’il avait niée

Par une étrange ironie du sort, le célèbre négationniste français, Robert Faurisson est mort asphyxié par une fuite de gaz. Plus étonnant encore, pourtant averti de l’odeur par son voisinage, il avait nié jusqu’au bout qu’il puisse y avoir du gaz dans sa chambre.

Le corps du professeur de littérature a été retrouvé tôt dans la matinée de lundi, alors que le facteur s’inquiétait de ne pas avoir de réponse depuis plusieurs jours alors qu’il devait lui remettre un courrier en recommandé. Il avait alors contacté les pompiers qui sont arrivés rapidement sur les lieux de l’incident.

Ces derniers n’ont pu que constater le décès de l’homme qui avait dû sa célébrité en niant l’existence des chambres à gaz ayant tué les Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Son voisinage ne semble pas particulièrement surpris. Une dame explique: « On lui disait depuis des jours que ça sentait le gaz chez lui, et que soit ça allait péter, soit il allait en crever. Mais cette vieille bourrique ne voulait rien entendre et disait « Mais non, ça n’existe pas, y’a pas de chambre avec du gaz, et personne ne peut en mourir »… bah maintenant il a eu la preuve que si ». Un autre voisin acquiesce, « Oui, d’ailleurs vous voyez cette pile de lettres à côté de sa porte? Des factures de gaz impayés… il avait vraiment une obsession. »

« D’ailleurs, précise le facteur, le recommandé que je devais lui donner, c’était une dernière relance de GDF. »

Tristement, son enterrement s’est déroulé seul, aucun de ses amis ne s’étant déplacés.

On apprendra plus tard que tous ses proches avaient nié que Faurisson puisse être mort… surtout à cause du gaz.

Suivez nous:

Leave a Reply

Your email address will not be published.