fbpx

Il perd sa citoyenneté israélienne après avoir dit « Pardon », « S’il vous plait » et « Merci »

Il perd sa citoyenneté israélienne après avoir dit « Pardon », « S’il vous plait » et « Merci »

C’est une histoire peu commune qui est arrivée à ce nouvel Israélien ayant récemment immigré depuis la France. Serge Bloch, 48 ans, de Toulouse, rentrait d’un court séjour dans l’Hexagone et s’est fait arrêter à l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv. Il a été renvoyé par le premier vol pour avoir dit des formules de politesse à l’agent de la douane.

M. Bloch explique: « J’ai été bête, c’est totalement de ma faute, un instant d’inattention, et j’ai flanché« . S’il est en colère, c’est contre lui-même, car il a totalement omis que des mots tel que « Pardon » ou des expressions tel que « Je vous en prie » suscitent immédiatement la suspicion.

« J’ai failli me faire attraper, en demandant une fois à quelqu’un dans la rue l’heure, je m’étais excusé de le déranger et l’avais remercié après ». Il avait été appréhendé par la suite et ne s’en était sorti qu’avec un simple avertissement.

Cette fois-ci, il n’a pas pu échapper à la sanction.

La législation israélienne est pourtant stricte concernant l’absence de politesse qui est élevée au rang de fierté nationale. L’année dernière 29 Canadiens et 377 Britanniques ont ainsi perdu leur passeport israélien après avoir fait preuve de politesse. Aucun Parisien en revanche n’a jamais subi le retrait de sa citoyenneté israélienne.

Suivez nous:

Leave a Reply

Your email address will not be published.