fbpx

Obligé d’embrasser sa femme Sara, Netanyahu regrette déjà sa victoire

Obligé d’embrasser sa femme Sara, Netanyahu regrette déjà sa victoire

Sans le moindre doute, il s’agissait de la plus grande épreuve que devait surmonter Binyamin Netanyahu cette nuit.

Vaincre Gantz et Lapid, tout en marginalisant ses autres concurrents à droite fut une partie de plaisir en comparaison du pire: embrasser sa femme, comme une fois tous les 3 à 4 ans, à chaque élection.

Dans l’équipe de campagne du Premier ministre, il s’agissait de la seule crainte: « On avait peur que Bibi jette l’éponge à la dernière minute pour éviter cet instant… »

Après avoir embrassé son épouse, amatrice réputée de vin, Netanyahu aurait passé immédiatement après un test d’alcoolémie.

Suivez nous:

Leave a Reply

Your email address will not be published.